La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les verrues plantaires

 Les verrues plantaires sont des affection cutanées bénignes, dues à un virus (HPV: human papilloma virus), localisées sur les points d'appuis. La verrue plantaire, qui comme son nom l'indique se forme sur la plante du pied, est de deux types :

  • La myrmécie, liée au type HPV1, la plus fréquente, est une verrue profonde et unique. Ce type de verrue plantaire est sensible à la pression (douloureuse, notamment durant la marche). Elle se caractérise par la présence d'un anneau dit « kératosique » (épaississement, corne), dont le centre est piqueté de points noirs. 
  • la verrue en « mosaïque », liée au type HPV2, est un ensemble de verrues non douloureuses dont l'aspect évoque des durillons. Elle siège soir sur la face plantaire, soit au niveau des orteils. 

Le diagnostic, lors de l'examen clinique, permet de différencier les verrues d'autres affections cutanées telles que des durillons, cors, amas cicatriciels.

Dans la majorité des cas, les verrues plantaires guérissent spontanément, dans un intervalle allant de quelques mois à deux ans.Mais leur contagiosité, et les douleurs qu'elles entrainent parfois, peuvent justifier un traitement approprié. 

  

 

          Traitements         

 

  • Préparation kératolytique (à base de vaseline salicylée) en application locale : ce traitement est notamment envisagé pour dans le cas de verrues en mosaïques.
  • Cryothérapie : application d'azote liquide après décapage au bistouri de la couche cornée. A noter : certains produits au mode d'action similaire sont disponibles en pharmacie, il est indispensable de consulter un médecin avant d'y avoir recours.
  • Laser CO2 : cette technique nécessite une anesthésie locale, et peut laisser une cicatrice parfois douloureuse.
  • Une prothèse de décharge: c'est une prothèse réalisée sur mesure afin de décharger la zone d'hyper appuis, permettant ainsi de soulager la douleur et de supprimer le processus d'hyperkératose. Ce n'est pas un traitement en soi, mais il permet d'augmenter le processus de guérison.

Certains lieux collectifs sont propices à la transmission du virus comme les sols humides des piscines ou les douches publiques ou des centres d'activités sportives. Pour prévenir la transmission du virus, il est recommandé de porter des chaussures aux abords des piscines et des douches communes, de bien se nettoyer les pieds avec un produit spécialisé et de couvrir la verrue durant le traitement pour limiter les risques de contagion. 

Evolution en 3 mois de soins.
(Propriété de M. Monville)Evolution en 3 mois de soins. (Propriété de M. Monville)

Cryopen.Cryopen.